Le Mécénat d'Entreprises Actuel et Futur...

Citons quelques exemples:

Les pratiques françaises en la matière ont 2 à 3 ans d’avance sur les nôtres. Nous devons rester dans le cadre législatif belge. Vouloir associer la France  à la première de Mécène des Arts démontre notre volonté d’élargir ces EVENTS Culturels & sociaux à

                                                                                  l’Europe     

 

  

A l'heure où les subsides publics se font plus rares, de nombreuses organisations cherchent à boucler leur budget en ayant recours au mécénat. Souvent plus souple et plus proche, le mécénat a en plus le mérite d’inscrire encore plus l'organisation dans une dynamique locale.

Pourtant… le CAP poursuit une route différente:

Courage et détermination : Depuis sa création, il y a 18 ans, l’ASBL  le C.A.P n’a reçu aucun subside public, régional ou communautaire. Seuls, le travail de l'équipe bénévole et intérimaire, l’intervention Mécène de sa présidente (sans contrepartie) ont permis sa viabilité! Cet investissement moral s'explique: continuer le sacerdoce commencé qui est éduquer, enseigner pour le monde de Demain!

Notre engagement civique et citoyen n’a pas changé ! Des membres découragés nous quittent, d’autres arrivent. Le monde associatif est le cœur et la richesse des nations. Nous ne parlerons pas de la forme juridique d’une ASBL mais des personnes qui la rejoignent afin d’apporter un plus à son objet social.

La précarité sociale : Trop de personnes attendent d’être rémunérées pour leur aide. Recevoir un plus pécuniaire non déclaré est le test que nous subissons. Un règlement drastique existe au sein de notre association : ceux qui ne peuvent offrir un peu de leur temps libre, faire part de leurs connaissances, sans contrepartie, sont écartés.

Nos engagements suivant les besoins sont : des intérimaires par contrat de société d'intérim, des bénévoles ONEM, des ALE, des titres services.

Nous fonctionnons avec une charte de bonne gouvernance et un dépôt comptable.

Des expériences profitables pour un PLUS...

"Mécène d’un jour, Mécène toujours" avait  déjà eu lieu...

C’est le titre que notre association avait donné lors de deux Evènementiels en 1997. Nous n’avions pas fait appel aux entreprises, seul le public fut invité à la découverte de journées culturelles. Nous en avons tiré un dur enseignement : académiques et autodidactes ne font pas bon ménage !

En prestations : Exposition peinture (atelier de St Malo) Artisanat par des autodidactes belges, Concert par des académies de l’entité, Danses classiques et folkloriques, Représentation théâtrale…

Réussite & bémol… : Chaque groupe était accompagné de ses « fans » mais aucun intérêt manifesté, ni réalisé, afin d’assister aux autres représentations. Les élèves de cours privés et les élèves des cours amateurs ont pu se croiser. Les clivages furent de mise : on ne se fréquente pas !

Pour éviter de telles critiques, nous n’avons plus demandé à nos membres bénévoles de reproduire ces longues journées. Pour l’ASBL c’était un budget trop lourd puisque toutes ces prestations gratuites offraient une salle où se produire, collation & boissons.

Un apprentissage en ingenierie sociale avec un partenaire français nous a ouvert la porte de connaissances économiques et sociales (1997-98-99) Dix ans trop tôt pour ce programme! Il faut malheureusement une crise économique pour prouver ce que nous savions: on ne place pas un plâtre sur des plaies vives! Tôt au tard, il se fend et la plaie est plus profonde!

2012: L'heure est propice a un principe: il est temps que chacun trouve une solution personnelle et citoyenne pour subvenir à ses besoins Actuels et Futurs. Des structures doivent se mettre en place: le "travail" tel que nous l'avions défini et que nous avons connu n'existera plus.   Lire plus "La richesse des hommes" PDF

Analyse et application sur le terrain par notre équipe.  FR C

                                                  Extrait du tableau: Naissance par Salvatore DALI

Extrait de son manifeste: - « Lorsqu’un peuple, dans le courant d’une histoire culturelle, ressent le besoin de couper les liens intellectuels qui le retiennent aux systèmes logiques du passé pour se procurer une mythologie indépendante.....à lire